Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous considérons que vous acceptez leur utilisation si vous continuez votre navigation.

close

Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Panier Commander

Nos marques

Newsletter

Cet article vous a été utile ? Dites-le nous !

Dremel 3D Ideal Builder, une Dreamer simple extrudeur ?

Dremel 3D Idea BuilderFrappante ressemblance, non ? Il semble que la Dremel 3D Idea Builder ait hérité du design, et bien plus encore, de la Flashforge Dreamer... Couvercle, porte avant, grille d'aération, écran, structure, pas de doute les deux machines sont soeurs et proviennent de la même ligne de fabrication.

Faisons le point sur la 3D Dremel. Les dimensions hors tout son quasi identique à la Dreamer : 40 x 49 x 34 cm. La surface du plateau est le même à 1 cm près : 23 x 15 x 14 cm. Notons que la Dremel 3D semble équipée d'une plaque de verre, ce qui consititue un atout par rapport à la Dreamer. Par contre, point (très) négatif, la Dremel 3D n'a pas de plateau chauffant, adieu l'impression d'ABS.

La Dremel 3D Builder ne dispose que d'une seule têtre d'extrusion, à l'inverse de la Flahsforge Dreamer qui dispose d'un double extrudeur.

Point de vue interface, on note la présence du même écran LCD couleur avec, semble-t-il un logiciel propriétaire.

Point de vue prix, la Dremel 3D est annoncée à moins 1000 $. Pour ce même prix on peut acquérir par exemple chez iMakr une Flashforge Dreamer avec donc deux extrudeurs et un plateau chauffant. Mais Dremel dispose d'une force de frappe bien supérieure à FF3DP en terme de communication de marketing et de positionnement déjà existant dans les grandes chaînes de distribution. On peut aussi parier sur un SAV plus performant.

La Dremel 3D fait donc à présent partie du paysage actuel de l'impression 3D, déjà chargée d'une incroyable multitude de machines à la vente.

Flashiforge Dreamer - Revue en détail

Nous vous proposons ici une revue en détail de la FlashForge Dreamer, dernière née de la série Flashforge.

Après le succès de la Flahsforge Creator, au rapport qualité/prix imbattable, FF3DP nous propose une nouvelle machine double extrudeur au look décoiffant et aux performances bluffantes pour le prix.

On vous dit tout dans cet article !

flashforge dreamer

Double extrusion :

Une machine très prometteuse

écran tactile dreamerRésumons la Flahsforge Dreamer en une phrase. La FlahsForge Dreamer est une imprimante 3D de bureau double extrusion à moins de 1000 € capable d'imprimer entre autres ABS 1.75 mm et PLA 1.75 mm.

Rien n'a été mis de côté : Wifi, large écran tactile couleur,

 

logiciel facile à prendre en main et permettant des réglages fin, rapidité d'impression, design innovant.

 

 

 

 Les caractéristiques de la Dreamer en détail

Ce qui marque lorsque l'on sort la Flashforge Dreamer de son carton, c'est son gabarit. La machine est très compacte : 48,5 x 40 * 33,5 cm. Les deux bobines 1.75 mm sont logées à l'intérieur de ce volume. On pourrait alors craindre une réduction des dimensions de build réduit à poussières... Certes le volume de production de la Flashforge n'est pas son point foter mais malgré sa compacité la Flashforge Dreamer est en mesure de produire des objets d'un volume de 230 x 150 x 150 mm.

couvercle FlashForge DreamerLa précision maximale de la machine est de 100 microns. Les buses d'origine sont en 0.4 mm.

La température maximale d'extrusion est de 230°C (n'espérez pas imprimer de PC, de PET ou de nylon !) et le plateau chauffant monte à 120° C.

La Flahsforge est fermée. Une porte (aimantée) et un couvercle totalement amovible permette de garder la chaleur. Des grilles latérales permettent l'aération le cas échéant.

La FFDreamer dispose de 4 Giga de mémoire embarquée.

En matière de connectivité, la Flahsforge Dream est bien dotée. Il en effet possible de lancer des impression de 3 manières :

  • par carte SD, après avoir généré le GCode sur le logiciel FlashPrint
  • par USB depuis FlahsPrint
  • par Wifi !

Grâce à sa mémoire interne, il est possible d'uploader un fichier par USB puis de déconnecter le PC de la Flashforge, la machine imprime alors en autonomie. Les Gcode sont conservés sur la mémoire interne. Très pratique pour relancer une nouvelle impression !

 Le logiciel FlashPrint est facile à prendre en main. Il est compatible Linux, Mac et Windows.

Ajoutons à cela un large écran couleur tactile permettant la navigation à travers les menus du firmware. Encore un atout qui fait de cette machine sans doute le meilleur rapport qualité/prix à ce jour.

Le mode Pause accesible à tout moment durant l'impression permet comme son nom l'indique de stopper momenténament une impression. Durant la pause les extrudeurs et le plateau chauffant sont maintenus à température.

Mise en marche de la Flashforge Dreamer

La machine est particulièrement bien conditionnée dans son carton. On y trouve une multitude de calages empêchant toutes pièces de bouger lors du transport.

Au déballage on trouve :

  • un câble USB
  • un câble d'alimentation
  • une connectique de mise à jour
  • une carte SD avec à son bord le manuel de mise en marche an anglais et quelques modèles stl
  • un rouleur de Blue Tape
  • un sac de vis, petites pièces dont voici le détail
  • deux bobines de filament 1.75 mm

 pièces flahsforge dreamer

Le double extrudeur n'est pas monté au déballage de la machine. Vous aurez juster à visser deux écrous. Installez ensuite les bobines, de chaque côté du plateau.

Lorsque vous allumez la machine la première chose à faire est de régler la hauteur du plateau chauffant. Pour ce faire, il suffit de suivre les indications à l'écran, dans le menu tool. Une fois cette étape réalisée, il est alors possible de lancer votre première impression depuis la carte SD livrée qui contient déjà deux fichiers de démo.

Fixation du bloc extrudeurs :

extrudeurs flahsforge dreamer

Vue du système de ventilation :

ventilation Flehsforge DreamerVue de l'électronique, sous la machine, une fois le plancher enlevé :

électronique flashforge Dreamer

Les points forts et points faibles

Commençons par les points forts :

  • un rapport qualité/prix imbattable pour une imprimante 3D dual extrusion
  • un design compact comprenant les bobines laissant tout de même un volume d'impression honorable
  • la connectivité (cf ci-dessus)
  • son design fermé plus sécurisant et permettrant de conserver la chaleur dans le volume d'impression
  • le logiciel FlashPrint facile à prendre en main et laissant la main libre sur les régalges poussés pour les utilisateurs expérimentés
  • un écran tactile très pratique



Concernant les points faibles :

  • des bobines non standard mais facilement contournables
  • une structure plastique qui pourraient faire craindre à une précision moindre mais les tests prouvent le contraire. Il reste à voir la stabilité de la machine sur une utilisation prolongée
  • une garantie de base limitée à 3 mois (!)
  • le bruit même s'il est fortement atténué lorsque la machine est fermée

La Flashforge Dreamer, en conclusion

A moins de 1000€ pour une machine double extrusion et précise nul doute que la Flahsforge Dreamer remportera un très fort succès. Si vous êtes débutant ou confirmé dans l'impression 3D et que vous recherchez une machine performante à coût très raisonnable, la FlehsForge Dreamer est faite pour vous !

Cet article vous a été utile ? Dites-le nous !