Notre boutique utilise des cookies et nous considérons que vous acceptez leur utilisation si vous continuez votre navigation.

close

Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Panier Commander

Newsletter

 L'imprimante 3D Buccaneer

imprimante Buccaneer

 

 

 

Il n'y a pas de doute sur le fait que l'impression 3D se démocratise à vitesse grand V. Nombre de machines dédiées à l'impression 3D ont été mises sur le marché ces derniers mois. Si l'imprimante K8200 de chez Velleman constitue une très bonne imprimante 3D pour les passionnés ou les établissements scolaires, il n'en reste pas moins que cette machine ne s'adressent pas au grand public. Son montage nécessite en effet des compétences en mécanique, en électronique, en inforamtique, etc.

Les choses devraient changer avec l'imprimante 3D Bucaner produite par la société Pirate 3D. Annoncée pour avril 2014 cette machine a clairement pour objectif de convertir le grand public à l'impression 3D, au quotidien.

 

 

Buccaneer, l'imprimante 3D Grand Public

Pourquoi l'imprimante Bucaneer est-elle plus à même de séduire le grand public face aux machines déjà existantes comme la Cube ou la K 8200 ?

L'imprimante 3D Buccaneer n'est pas une machine en kit. La machine est livrée prête à fonctionner, juste plug & play. Aucune compétence particulière n'est nécessaire pour réaliser son premier objet 3D avec cette imprimante.

Le prix de la machine, probablement autour de 500€, constitue un atoût sérieux comparé aux machines déjà disponibles sur le marché.

La Buccaneer présente un design vraiment réussi. Nul doute que cet aspect, sur lequel l'équipe Pirate 3D a réellement travaillé, permettra de passer de l'ère de l'impression 3D réservée aux bricoleurs, à l'ère de l'impression démocratisée.

Des performances d'impression très prometteuses

 Même s'il s'agit d'une imprimante destinée au grand public, les performances n'ont pas été mises de côté.

Tout d'abord rappelons que la technologie utilisée est de type FDM (ou FFF), c'est une impression par filament plastique fondu par une buse d'extrusion. Le diamètre de fil accepté est de 1.75 mm et la buse d'extrusion présente un diamètre de 0.4 mm.

Le volume d'impression maximale est de  145 mm x 125 mm x 155 mm.

C'est du côté de la résolution que la Buccaneer se démarque : 85 Microns (0.085 mm) !

Une connexion par Wifi est disponible.

Pour ne rien gâcher, cette machine est relativement "libre". En effet les fichiers de type STL pourront être utilisés pour lancer une impression. Par ailleurs, bien que Pirate 3D conseille son fil, la compagnie n'exlue pas l'utilisation de sa machine avec un fil d'une autre marque.

On peut tout de même regretter que, pour sa première version, la buccaneer n'accepte que le fil de type PLA (l'ABS dans une prochaine version ?).

Imprimante 3D Bucaner, où en est-on ?

Le succès annoncé de l'imprimante Buccaneer a débuté lorsque l'appel de fond KickStarter de juin 2013 a battu tous les reccords. L'objectif fixé par Pirate 3D de 100 000$ s'est transformé en une collecte de près de 1 500 000$ !

buccaneer

Depuis l'entreprise s'est attaché à mettre au point sa machine et a communiqué autour d'elle. Depuis fin 2013 il est possible de pré-commander une bucaneer sur le site de la société. Il est ainsi possible d'acquérir une machine à prix réduit mais pour une livraison estimée à mi-2014.

En parrallèle la société s'attache à se créer un réseau de revendeur partout dans le monde.

Très régulièrement Pirate 3D partage l'état d'avancement de cette grande aventure sur ses comptes Twitter et Facebook.