L'impression 3D métal FFF comme alternative à l'usinage CNC

La fabrication additive appliquée au métal permet la production de pièces au design inédit. Mais l'impression 3D à dépôt de filament fondu peut aussi être envisagée en lieu et place de l'usinage.

En choisissant l'impression 3D, on limite l'utilisation de matière première. Plutôt que de retirer de la matière (fabrication soustractive) l'impression 3D ajoute de la matière, uniquement où nécessaire.

L'impression 3D métal FFF implique des opérations de déliantage et frittage après impression 3D. Il en résulte un rétrécissement de la pièce dont les grandeurs sont connues. Pour autant si la précision des cotes est l'objectif premier, le traditionnel usinage sera à privilégier, et de très loin.

Ci-dessous deux pièces métal imprimées dont la production peut être réalisée par usinage. Mais il en résultera des déchets de production importants contrairement à l'impression 3D qui utilisera le strict nécessaire.