Passer au contenu
Spécialistes du filament d'imprimante 3D pour les entreprises, l'Éducation, les collectivités, les administrations et les particuliers depuis 2013 drapeau francais
Spécialistes du filament d'imprimante 3D pour les entreprises, l'Éducation, les collectivités, les administrations et les particuliers depuis 2013 drapeau francais
Recharge de filament : quelles différences entre la Refill et la Masterspool ?

Recharge de filament : quelles différences entre la Refill et la Masterspool ?

Parmi les avantages attribués à l'impression 3D, un procédé de fabrication plus "éco-responsable" est souvent cité. Il est vrai que l'impression 3D permet de relocaliser la production, de ne produire que le nécessaire, à la demande, et sur-mesure. Le caractère bio-sourcé du PLA, matériau roi de l'impression 3D, est également souvent mis en avant.

Ceci étant, le contenant du consommable 3D, entendez ici la bobine, a été rapidement un sujet de discussion. Historiquement les bobines de filaments étaient conditionnées sur des bobines en plastique (c'est d'ailleurs encore très souvent le cas). Progressivement les bobines carton, d'apparence plus "écologique", on fait leur apparition sur le marché. Et c'est en 2018 que l'on doit au youtubeur Richrap3D une nouvelle approche consistant à réutiliser la bobine plutôt que de la jeter. La "Masterspool" est née. Ce concept de recharge de filament Refill n'est donc pas nouveau !

Aujourd'hui la nouvelle approche est la "Refill", héritière de l'esprit de la Masterspool mais avec quelques évolutions bénéfiques à la généralisation de la recharge de filament.

Perdu ? On fait le point dans cet article !

C'est quoi la Masterspool ?

C'est donc le youtubeur Richrap3D qui a lancé le concept de Masterspool. Comme nous l'avons vu plus haut l'idée est donc de disposer d'une bobine réutilisable imprimée en 3D sur laquelle on vient monter des recharges de filament.

Flasques de la Masterspool

 

Cette bobine réutilisable est composée de deux flasques que l'on visse l'une dans l'autre une fois la recharge mise en place. Le format prévu est de 750g. Si ce format tend à disparaître de nos jours, il reflète le paysage du consommable 3D en 2018, le format 750g étant à l'époque aussi courant que le format 1kg.

Autre particularité la Masterspool désignée par Richrap3D est prévue pour permettre un retrait de la couronne filament. Les flasques de la Masterspool comportent en effet des passages de part et d'autre permettant de sceller à nouveau la recharge à l'aide de colliers de serrage. L'idée était à l'époque de pouvoir interchanger les recharges de filament avec une seule masterspool imprimée. Aujourd'hui, avec les vitesses d'impression 3D et les systèmes multi-matériaux, cette faculté de la Masterspool originelle perd de son intérêt.

Richrap3D avait poussé le détail jusqu'à la présence d'une cavité dans les flasques permettant le blocage du filament lorsque la bobine n'est pas utilisée !

C'est dans la mouvance Open-Source du début de la démocratisation de l'impression 3D que Richrap3D a souhaité proposer ce concept ouvert de Masterpsool, invitant les marques et fabricants de filament à s'emparer du projet. Dès la naissance de la Masterspool en 2018, nous avons voulu chez Filimprimante3D encourager ce concept novateur. Vous pouvez retrouver davantage d'informations sur le concept et le montage des Masterspools ici :

 

Une fois la recharge installée on visse les flasques de la masterspool

Si le concept de Masterspool existe encore en 2024 et que l'on peut toujours trouver des recharges au format Masterspool, l’engouement des imprimeurs 3D pour ce concept a eu du mal à se développer. Pourquoi ? La crainte d'un filament emmêlé, un format 750g aujourd'hui limité et une phase de montage de la recharge pouvant paraître complexe et fastidieuse.

L'arrivée du format Refill

Comme nous l'avons dit plus haut, les marques et fabricants de filament prenant conscience de la problématique de la bobine plastique jetable, se sont orientés vers le conditionnement du filament sur bobine carton. Si la bobine carton peut paraître plus éco-responsable, l'idée de faire disparaître la bobine jetable, qu'elle soit faite de carton ou de plastique, reste la meilleure option.

Malheureusement la Masterspool originelle a eu du mal à s'imposer du fait du faible conditionnement (750g), du faible nombre de marques de filament à s'être emparée du sujet et du fait d'une mise en œuvre parfois risquée.

Cela change en 2024. Poussée il est vrai par la marque d'imprimante 3D Bambu Lab, la recharge de filament refait apparition et cette fois est adoptée par la communauté des imprimeurs 3D.

Qu'est qui change ? Le format d'abord, en 1kg. Avec les vitesses d'impression atteintes aujourd'hui, consommer 1kg de filament est devenu banal. Ce n'était pas le cas au début de la démocratisation de l'impression 3D.

Ensuite, le conditionnement des Refills de 1kg d'aujourd'hui facilite la mise en place de la recharge. Sur une refill, le filament est enroulé autour d'un noyau central. Cela facilite la mise en place de la cartouche. Dans le concept de masterspool originel la couronne de filament était "nue", le filament étant juste retenu par les colliers de serrage.

 

 

vue du noyau central d'une refill

 

Outre la facilité de mise en place par l'utilisateur, la présence d'un mandrin central simplifie grandement les process pour les fabricants de filament. Auparavant la production d'une couronne destinée à la Masterspool était fastidieuse et chronophage. Il en résulte un engouement plus fort des fabricants et un prix de production plus bas, ce qui n'était pas forcément le cas pour les couronnes de Masterspools...

 La prise de conscience grandissante de la nécessite de réduire nos déchets (2ème R de la règle des 3R) explique aussi l'engouement autour des Refills "nouvelle génération".

Qui gagne au jeu de la recharge de filament ?

Du côté de la Masterspool, rappelons d'abord que c'est bien ce projet  qui a ouvert le chemin, dès 2018. Si la Masterspool a eu du mal à faire sa place, c'est le projet de Richrap3D qui a desinné les contours de la Refill d'aujourd'hui.

La Masterspool originelle disposait "d'encoches" permettant de retirer la recharge si besoin. La refill d'aujourd'hui ne comporte plus ce système. Mais comme nous l'avons vu plus haut, consommer 1kg de filament d'une traite est aujourd'hui "rapide".

 Pas de véritable gagnant au jeu de la bobine rechargeable. La Masterspool a tracé la direction et la Refill consitue la recharge de filament mise à jour de nos usages actuels. Avec la masterspool ou la refill nous réduisons notre impact environnemental et c'est bien le plus important !

 

 

Article précédent Comment installer une Refill sur une bobine rechargeable ?
Articles suivant Quelles solutions d'adhérence en 2024 ?